Ethnologues juniors en milieu scolaire

 

Les élèves d'Auguste Comte découvrent la mémoire du quartier Figuerolles

 

1) Les objectifs du projet :

 

  1. Découvrir son quartier et comprendre ses transformations par une approche ethnologique conduite auprès des aînés et des personnes ressources
  2. Apprendre à collecter des informations ethnologiques et à les organiser sous forme documentaire pour  enrichir la mémoire de son quartier
  3. S’initier à la récolte de fragments de récits de vie et de représentations mentales de certains lieux .

 

2) Public :
Une classe de CM2 pour le premier atelier et un groupe d’élèves (jusqu’à 9) pour les ateliers 2 à 5. Les élèves fonctionneront par équipe de deux ou trois.

Matériel : Carnet de bord de l’ethnologue, enregistreur numérique, appareil photo numérique.


3) Déroulement : 6 ateliers de 2 heures.

4) Restitution : Les récoltes ethnologiques concernent :

  • Soit des fragments de récits de vie d’habitants recouvrant la période de leur existence où ils ont vécu sur le quartier
  • Soit des paroles d’hatants de différentes générations caractérisant certains  lieux particuliers du quartier et exprimant leurs représentations mentales du quartier.

Les fragments de mémoire récoltés rendent compte de trajectoires et de parcours personnels de certains habitants tout en retraçant l’histoire du quartier Figuerolles. La juxtaposition de ces histoires individuelles donne une   épaisseur  culturelle et  participe à la construction d’une forme de narrativité de la mémoire collective.
Les témoignages des habitants du quartier ont  pu être écoutés par les visiteurs de l'exposition grâce à  des casques audio; une fiche documentaire ethnologique présentait chaque informateur.

 

Transhumance auprès des bergers du Haut Atlas marocain

Ce projet consiste dans l’appui à la transhumance auprès d’une tribu berbère Aït Zekri du versant sud du haut atlas marocain, province de Ouarzazate. - L’appui à la transhumance se réalise par l’apport de bâches de 5mx8m aux 70 familles d’éleveurs ovins/caprins transhumants qui vivent toute l’année sur les parcours de pâturage, dans de petites cabanes très précaires appelées amazir. L’objectif du projet Aït Zekri consiste dans la fourniture non gratuite de bâches « camion » pour étanchéifier le toit des abris servant d’habitation. La contrepartie s’effectuera sous forme de petit échange (objets usuels) - 2011 / 2012

Résister d’hier à aujourd’hui

Classe de 3e B du collège Max Rouquette (St André de Sangonis) - La rencontre avec Madame Ayot, résistante de la deuxième guerre mondiale, un point de départ pour notre réflexion sur les valeurs de la Résistance - 2008 / 2009